La pédagogie Decroly

12/05/2018

Jean-Ovide Decroly, est un médecin, psychologue et pédagogue belge. Grâce à ses différents travaux sur les comportements des enfants, il a participé activement au mouvement de l'éducation nouvelle. La restauration de l'école restera toute sa vie son projet social et politique. Il voit l'éducation comme un levier de changement de peuple, un vrai vecteur de progrès social pour lutter contre les inégalités et les injustices. Il considère que l'école doit être un lieu pour préparer les enfants à s'adapter aux situations de la vie, à s'intégrer, avoir un esprit d'initiative, de décisions...

Sa pédagogie
La méthode Decroly fait partie des pédagogies actives, qui place l'enfant au centre et n'est pas un enseignement fondé sur l'imitation et la passivité. La place de l'enseignant est ici déterminante. Il observe l'enfant avec constance et bienveillance, afin de l'aider à évoluer au mieux. L'observation est d'ailleurs primordiale dans cette méthode.

Le concept de base de cette pédagogie est le globalisme. Il se traduit par l'idée de l'interaction interdisciplinaire des apprentissages autour d'une idée centrale (idée pivot), qui définira l'axe du travail collectif. Cette idée pivot est en rapport direct avec les besoins de l'enfant, qui se traduisent dans des centres d'intérêts. Ces derniers concernent les grands domaines tels que les végétaux, la famille, l'école, les animaux, l'homme...

Observation, association, expression
A travers l'exploitation du centre d'intérêt, la classe élabore des projets. A partir d'un objet ou d'une situation concrète, les enfants construisent leurs apprentissages en s'appuyant en premier lieu sur un travail d'observation, d'association puis d'expression. En permanence, l'enseignant tâche d'amener les enfants à associer leurs apprentissages avec ce qu'ils savent déjà et ce qu'ils découvrent encore.

Par exemple, à partir d'un morceau de bois taillé par un castor découvert en classes vertes, une classe réalise un projet autour du barrage et de la hutte du castor : Ils commencent par l'observation concrète de l'objet découvert, le dessinent, mesurent les traces des dents, les comparent avec leurs propres dents, effectuent des recherches autour du castor d'un point de vue physique, lisent des documents sur la construction du barrage, associent le concept du barrage chez le castor et le barrage construit par l'homme, cherchent des solutions pour en faire une maquette qu'ils finissent par construire en classe...

Tout ce travail est prétexte à la construction d'apprentissages en français, mathématique, éveil scientifique, historique et géographique.

Dans la pratique :

  • L'école propose à l'enfant des activités qui le mettent en interaction avec son milieu. La classe est un milieu riche qui offre les matériaux permettant la découverte, l'observation, les manipulations... Le mobilier peut être déplacé facilement.
  • Les activités misent en place sollicitent toutes les fonctions de l'enfant : motrices, sensorielles, intellectuelles, affectives... Les activités manuelles sont particulièrement mises en avant dans cette méthode : construction de maquettes, dessin d'observation, impression d'un journal... Chaque activité étant en lien avec les disciplines scolaires (calcul, recherche, histoire...)
  • Le travail de recherche est vivement encouragé pour développer l'esprit d'initiative et l'autonomie de l'enfant. Il apprend ainsi à organiser son travail et à chercher des informations par lui même.
  • Comme dans de nombreuses pédagogies alternatives, le rythme de l'enfant est pris en compte : il est possible d'aménager les programmes, et de s'adapter aux événements qui rythment la vie de chacun (passages à vide, régressions, ruptures...)
  • Les conflits sont traités dans une démarche d'écoute et de réflexion. Les erreurs sont acceptées et expliquées, sans jugements.
  • Les écoles Decroly ont supprimés les systèmes de notations des élèves.